News

Vente hors du commun le dimanche 27 avril chez Banque Dessinée
07.04.14

Vente hors du commun le dimanche 27 avril chez Banque Dessinée

Des originaux exceptionnels signés Uderzo, Franquin, Hergé, Moebius et Morris

"Banque Dessinée" pourrait vivre le dimanche 27 avril sa plus belle vente depuis son lancement en 2005. Construisant sa réputation au fil des années, cette salle bruxelloise  spécialisée en BD a su conquérir, tant en Belgique qu'à l'étranger, la confiance des déposants et des acheteurs, tout en élargissant son champ d'action via internet. Le sérieux et le dynamisme de l'équipe formée autour d'Arnaud de Partz justifient la qualité unique des pièces qui seront proposées aux enchères de cette 35e vente. "Le 9e Art a révélé nombre de grands maîtres du dessin mais aussi de véritables témoins de notre temps", rappelle  Thierry Goossens, expert en planches et dessins originaux. La sélection des oeuvres proposées permettra à chacun de découvrir un florilège unique de dessins originaux de styles et d'époques les plus diverses. L'accent est principalement mis cette fois sur l'école de Marcinelle et ses deux pionniers, Jijé et Franquin".
 
Ainsi pourra-t-on admirer un hommage à Jijé et Franquin à travers une planche de Gaston à l’encre de Chine publiée dans le journal Spirou du 8 février 1989. Cette composition de l’anti-héros est l’une des dernières de l’artiste. On y retrouve l’esprit inventif de Gaston qui n’accouche que de catastrophes à travers ses jeux et démontre que, définitivement, il n’est pas fait pour la vie de bureau au sein des Editions Dupuis. L’intérêt de cette planche est également lié à la confrontation entre cet univers et celui des "Idées noires". Punaisés sur les murs, deux petits monstres traduisent le plaisir simple de faire des grimaces et d’égayer le quotidien. Evoquant la minutie de Gustave Doré, l’artiste nous fait aussi découvrir sa vision de la ville, noire, peuplée de grues et d’immeubles. Dimensions : 36,3 x 46,6. (40/50.000 €).
 
De Tintin, on retrouvera le strip 176 de l'épisode "L'Etoile mystérieuse" publié d'abord au quotidien dans le journal Le Soir en 1942. Le récit  fut remanié à l'occasion de sa réédition en album. Considérées comme obsolètes, certaines scènes de l'histoire furent donc supprimées. C'est le cas de ce strip, avant-dernier du récit. Présentant le bilan de l'expédition, les trois principaux personnages : - le capitaine Haddock, le professeur Calys et Tintin - s'expriment à tour de rôle dans une mise en scène très cinématographique et tellement caractéristique du style d'Hergé. Non découpé et complet, ce strip est l'un des rares du marché réalisé par un auteur au sommet de son art. Dimensions : 47,2 x 12,2. (60/70.000 €).
 
A côté d'un Moebius (Arzak, illustration à l'encre de Chine relative à l'épisode "L'Arpenteur" publié aux Editions Glénat/Moebius en 2010, 31 x 43.  16/18.000 €) et d'un Morris (Lucky Luke, planche n°1 à l'encre de Chine de l'épisode "La Ballade des Dalton" publiée dans le journal Spirou du 16 novembre 1978, signée Morris et René Goscinny, 38 x 51,  8/10.000 €), une oeuvre d'Uderzo devrait faire grimper les enchères. Il s'agit d'un original d’Oumpah-Pah publié en album et présenté pour la première fois en vente publique !
 
Prélude à Astérix
 
Signées Uderzo, ces illustrations à l'encre de Chine et aux rehauts de gouache blanche ont été réalisées pour les pages de garde de l’album "Oumpah-Pah et les pirates" publié aux Editions du Lombard en septembre 1962. Cette pièce de musée marque la toute première collaboration entre Albert Uderzo et René Goscinny. Elle remonte à 1951. À cette époque, Goscinny propose à un éditeur américain – mais sans succès – quelques planches réalisées en anglais. En 1958, le célèbre duo présente une nouvelle mouture de la série au journal Tintin, où la série sera publiée à partir du mois d’avril de la même année jusqu’en mai 1962. Cette série de dix dessins d’une qualité impressionnante fera date dans la prestigieuse collection du Lombard. Tant d’un point de vue graphique que scénaristique, Oumpah-Pah, c’est Obélix, l’ami et faire-valoir du gaulois Astérix. Incontestablement, toute la série Oumpah-Pah est une répétition générale pour la série-phare du journal Pilote, on y trouve d’ailleurs de nombreux gags qui seront réutilisés dans la série Astérix. C’est également dans la série Oumpah-Pah qu’Albert Uderzo va définitivement maîtriser la technique du pinceau qui donne à son dessin une élégance et une souplesse qui conviennent admirablement au style humoristique de l’auteur. Mais cette série doit autant au génie littéraire de René Goscinny qu’à l’interprétation de ses textes par Albert Uderzo qui leur donne vie avec précision et cohérence dans un registre situé à mi-chemin entre la caricature historique et l’humour moqueur. Ce sera la marque de fabrique constante de la série Astérix qui suivra Oumpah-Pah. Dimensions : 63 x 42.  120/140.000 €.
 
A côté de ces pièces exceptionnelles, Banque Dessinée mettra à nouveau sur le marché quelques albums classiques: Blake et Mortimer, Blueberry, Buck Danny, Lucky Luke, Spirou, Tintin... Parmi eux figureront "La Marque jaune" (édition originale de 1956, état neuf, 5/6.000 €), un "Tintin au pays des Soviets" en noir & blanc de 1930 (très très bon état, 7/8.000 €) et surtout "Le Crabe aux pinces d'or":  cette édition originale couleurs de 1944 (A22, dos jaune) est un album exceptionnel et beaucoup plus rare que l’édition à dos rouge et bien plus fragile, car en cartonnage souple (16/20.000 €).
 
Et s'il fallait encore se convaincre que la BD est bien le 9e Art, quelques illustrations de Manara (La Gastronomie italienne, 5.000/7.000 €), Graton (Le Sponsor, 3.000/4.000 €), Giraud (Blueberry,  9.000/10.000 €), ou Gibrat (Le Sursis, 5.000/6.000 €) méritent plus qu'un coup d'oeil, tout comme le buste de Tintin réalisé par Nat Neujean (32.000/35.000 €).
 

News/Press

News & Press Choose


By year

Tous Choose

Most read articles

Press service :

Balmoral Info Service

balmoral@skynet.be

+32 (0) 475 74 68 68