News

Banque Dessinée fête ses 10 ans à Bruxelles
15.06.15

Banque Dessinée fête ses 10 ans à Bruxelles

Une illustration de Tintin et Milou estimée entre 400 et 450.000 € sera mise en vente le 28 juin

Juin 2005 : dans une salle louée à Bruxelles,  la première vente  publique  réservée à la bande dessinée voit le jour en Belgique. Depuis, ce qui était alors un pari s’est transformé en une « success story » dans le monde de la bande dessinée en pleine croissance, en Belgique et à l’étranger.
 
Fort de son rôle de précurseur,  « Banque Dessinée » s’est développée, a  acquis une dimension internationale grâce notamment aux ventes par internet et a emménagé dans ses propres  locaux à l’Hôtel de Ventes des Casernes à Etterbeek où ses activités  ont été diversifiées. L’esprit qui animait cette jeune société en 2005 n’a pas changé en revanche, son ambition reste de rassembler des œuvres de grande qualité, de les présenter dans des catalogues soignés et  d’accueillir pour  ses ventes collectionneurs privés et professionnels dans une atmosphère conviviale.
 
Le dimanche 28 juin, l’Hôtel de Ventes des Casernes organisera ainsi sa 41e vente et, pour célébrer son 10e anniversaire, proposera des originaux exceptionnels. Ainsi, la pièce maîtresse sera une illustration à l'encre de Chine de Tintin et Milou intitulée "Faux-pas". S’inspirant d’une photo montrant Camille Huysmans, le Président de la Chambre, et son épouse à la descente d’un avion de la Sabena en 1936, Hergé a imaginé une chute de Tintin se raccrochant à la barbe du professeur Halambique que le héros accompagne en Syldavie. Relative à l'épisode "Le Sceptre d'Ottokar", la scène a été publiée en couverture du Petit Vingtième du 1er décembre 1938 et reprise dans la Chronologie d'une oeuvre de Philippe Goddin aux Editions Moulinsart en 2002. Cette illustration authentifiée par le Studio Hergé (dimensions : 22,5 x 22,5) est estimée entre  400.000 et 450.000 €.
 
A un autre niveau de prix,  un Tintin et Milou, illustration à l'encre de Chine sur papier dessin, mérite l’attention. Cette composition, qui date vraisemblablement de février-mars 1944, a été publiée dans l'album à colorier Tintin & Milou numéro 3. Hergé disposait en la personne d'Edgar P. Jacobs d’un collaborateur aguerri sur le plan graphique. Ce dernier a bien facturé une certaine somme à Hergé, le 30 mars 1944, pour « Collaboration Albums à colorier Tintin et Milou », de sorte qu'il est raisonnable de penser qu'il s'est vu chargé de la mise en place des éléments secondaires et du décor de ces images. Hergé se réservait toujours le dessin de ses personnages et on ne peut exclure qu'il ait lui-même procédé à la mise à l’encre de l'ensemble. Ce dessin serait donc entièrement de la main d'Hergé. Au minimum, il constituerait un dessin collectif élaboré de concert par Hergé et Jacobs. Dimensions : 26,2 x 16,2. (18 à 20.000 €).
Parmi plus de 600 lots, beaucoup d’autres sont hors du commun. C’est le cas d’un Tintin au pays des Soviets (édition originale noir & blanc "Petit Vingtième" de 1930) très proche de l'état neuf et sans doute le plus beau mis en vente par Banque Dessinée depuis 10 ans (40 à 50.000 €).  Autre album exceptionnel  et très proche de l’état neuf: Le Lotus bleu, édition originale noir & blanc de 1936. (20 à 25.000 €).
 
Franquin à son sommet dans une planche de Spirou et Fantasio
Parmi les planches proposées,  celle de Spirou et Fantasio (planche n°23 à l'encre de Chine de l'épisode "L'Ombre du Z"  publiée dans journal Spirou n°1163 du 28 juillet 1960) se situe au sommet de l’œuvre de Franquin. Elle présente Zorglub poursuivi par l'armée. Utilisant des émetteurs de zorglonde, il parvient à s'échapper avec humour et cynisme. Au niveau graphique, cette composition est influencée par le "style atome", style dont l'univers se caractérise par un design tout en courbes parfois fantasques. La créativité de Franquin est à son apogée et la nervosité de la plume se marque dans des pleins et des déliés dynamiques. On ressent le plaisir de l'artiste à dessiner ces engins. Cette planche a été soumise pour authentification à la S.A. Franquin qui a certifié que la totalité de cette composition  (30,6 X 42,4 cm) est bien de la main de l'artiste. Estimation : entre  50 et 60.000 €.
 
Si Jean Giraud, alias Moebius mais aussi Gir, nous a quittés à l’âge de 74 ans, son œuvre lui survivra  longtemps. « Noël sur Pharagonescia », illustration à l'encre de Chine et aux encres de couleur sur carton, a été réalisée en 1980 pour le catalogue et la carte du voeux du matériel d'éclairage Hought et publiée en double page dans le recueil "Moebius, oeuvres complètes tome 4" en 1982. Cet inventeur des codes de la bande dessinée moderne a toujours étonné par sa curiosité, sa capacité de créateur et sa culture hors normes. A travers cette illustration, il fait naître émotions et sensations, tant ce somptueux décor d'une ville imaginaire nous plonge dans l'aventure et la rêverie. Détaillé et lumineux, le dessin est pur et la vie s'y installe comme pour mieux restituer la vibration du trait. Cette composition haut de gamme et de grand format (50 x 37 cm) est estimée entre  30 et 35.000 €.
 
A noter encore parmi les lots proposés à cette vente du 10e anniversaire un coffret WWF comprenant les 10 lithographies n°/50  de Tintin (dimensions : 70 x 100, 20 à 25.000 €), une planche inédite de Macherot à l'encre de Chine et à la gouache blanche de l'épisode "Chlorophylle contre les rats noirs" (12 à 15.000 €), deux planches à l'encre de Chine de l'épisode "Sorti des abîmes" de Tif et Tondu (Will) publiées dans le journal Spirou n°1762 du 20 janvier 1972 (18 à 20.000 €) et de très beaux objets dont un Johan et Pirlouit signé Fariboles (le radeau, Le Pays maudit, 33 cm,  3 à 4.000 €).

News/Press

News & Press Choose


By year

Tous Choose

Most read articles

Press service :

Balmoral Info Service

balmoral@skynet.be

+32 (0) 475 74 68 68